N°38 2012/3 – Les attitudes à l’égard de l’Union européenne dans les nouveaux États membres

POEU_038_L204

dirigé par Tania Gosselin, 2012/3 (n°38)

 

Dossier

 

Tania Gosselin – Introduction. Le soutien à l’intégration européenne dans les nouveaux États membres : L’Union européenne à travers le prisme de la transition

L’Union européenne est aujourd’hui en crise, crise économique certes mais aussi crise de légitimité mise en lumière par le rejet du Traité constitutionnel par référendum en France et aux Pays-Bas. L’intégration européenne et la globalisation génèrent des tensions qui favorisent la politisation de questions européennes au cours des années 1990, marquant ainsi la fin du « consensus permissif »…

 

Abel François, Cal Le Gall, Raùl Magni-Berton – Économie politique du soutien à l’UE dans les PECO. Y a-t-il un « avant » et un « après » intégration ?

Cet article propose une analyse en termes d’économie politique de l’adhésion des populations des Pays d’Europe centrale et orientale (PECO) à l’intégration européenne. En particulier, il se concentre sur les effets économiques de l’adhésion, qui ont été plusieurs fois observés dans la littérature. Les modèles économiques supposent que la raison pour laquelle la conjoncture économique affecte le soutien à l’Union européenne (UE) est que les citoyens pensent que l’UE est responsable de cette conjoncture. En utilisant les enquêtes Eurobaromètres avant et après l’entrée des PECO dans l’UE, nous testons une idée simple : si les citoyens des PECO considèrent l’UE comme responsable de la conjoncture économique, alors une mauvaise situation macroéconomique produit un rejet de l’Europe uniquement après leur entrée en 2004. Cette hypothèse n’est vérifiée que pour le taux de chômage, et infirmée pour le taux de croissance et d’inflation.

 

Ramona Coman – Les nouveaux États membres et « les vieux malentendus » de l’intégration européenne

Cet article examine les discours sur la nature de l’Union européenne (UE) promus par les élites politiques slovènes, tchèques, hongroises et polonaises dans le contexte de la présidence tournante du Conseil. Il se propose, d’une part, de voir comment, dans un contexte d’incertitude politique et économique, les nouveaux États membres prennent en charge les défis de l’intégration européenne et, d’autre part, de saisir les tonalités normatives dominantes relatives à la nature du projet politique européen. L’analyse des discours politiques des représentants de l’exécutif de ces quatre États membres révèle la confrontation entre un point de vue « national civique » défendu par le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le Président de la République tchèque, Václav Klaus et le développement encore embryonnaire d’une forme de « fédéralisme républicain » soutenu par le Premier ministre polonais, Donald Tusk.

 

Andrea Schlenker – Support for the European Union in Central and Eastern Europe before and after Accession. Comparing Different Reasons

Soutien à l’Union européenne en Europe centrale et orientale avant et après l’adhésion : une comparaison des différentes raisons

Cet article a pour objectif d’analyser les différentes attitudes de soutien envers l’Union européenne au sein de huit États membres de l’Europe centrale et orientale avant et après leurs adhésions. Pour ce faire, l’étude se focalise sur trois types de facteurs explicatifs: les raisons instrumentales, les adhésions normatives et l’expression des sentiments. Dès lors, à partir d’une série d’analyse de régressions multiples, utilisant les données Eurobaromètres de 2003 à 2006, nous montrons dans quelle mesure les raisons instrumentales de soutien tendent à diminuer en tant que facteur explicatif après l’adhésion tandis que le poids explicatif des considérations normatives et expressives reste stable. Nous concluons ainsi à la nécessité de ne pas sous-estimer la place des normes et des sentiments dans la compréhension des attitudes de soutien vis-à-vis de l’Union européenne.

 

Varia

 

Frank R. Baumgartner, Martial Foucault, Abel François – Public Budgeting in the EU Commission. A Test of the Punctuated Equilibrium Thesis

Processus budgétaire au sein de la Commission européenne. Un test du modèle de l’équilibre ponctué

Dans cet article, nous testons le modèle du « punctuated equilibrium » à travers le processus budgétaire de la Commission européenne. Comparativement aux États-Unis et à certains États membres de l’Union européenne, la littérature s’est très peu intéressée aux conséquences de l’architecture institutionnelle de l’UE sur son processus budgétaire. Par exemple, nous ne savons pas si les préférences hétérogènes des États membres sont susceptibles de créer des tensions ou des opportunités de mise à l’agenda au sein de la Commission européenne. Cet article décrit dans un premier temps les processus budgétaires européens depuis 1957 en tenant des phases d’élargissement. Puis, une seconde section est consacrée à la présentation des données empiriques mobilisées pour tester les modèles de friction, d’incrémentalisme budgétaire et d’équilibre ponctué. Dans une dernière partie, les résultats admettent clairement que les processus budgétaires de l’Union européenne confirment l’existence d’un modèle de type équilibre ponctué à l’instar de ceux déjà observés aux États-Unis et au sein de certains États membres.

 

Amandine Crespy – Expliquer l’impuissance partisane dans le policy making européen. Social-démocratie et régulation des services publics

Cet article s’intéresse à la faiblesse des partis politiques dans la formulation des politiques publiques au niveau européen. Il explique l’incapacité du Parti socialiste européen (PSE) à promouvoir une politique européenne des services publics permettant de les protéger des effets négatifs de la politique de concurrence de l’Union. La saillance des clivages nationaux et la volonté des décideurs dans les États membres de préserver les arrangements nationaux ont été démontrées dans de nombreux travaux. Cette étude avance deux pistes explicatives complémentaires fondées sur une approche néo-institutionnaliste à la fois historique et discursive. Le rôle structurant de la sectorisation de la gouvernance européenne, d’une part, et l’absence de cadrage discursif efficace partagé par une majorité de sociaux-démocrates, d’autre part, se sont avérés des obstacles insurmontables pour le PSE.

 

Chantiers de recherche

 

Sébastien Michon – Faire carrière dans les métiers de l’Europe politique : dispositions, savoirs spécifiques et types de carrière. Enquête auprès d’élèves et d’anciens élèves de masters « Politiques européennes »

Des « métiers de l’Europe politique » ont accompagné le développement des institutions européennes et des groupes d’intérêt qui cherchent à influencer les décisions communautaires, l’européanisation des politiques publiques, l’apparition de sources de financement spécifiques, l’adaptation des collectivités territoriales et des États à la construction européenne (Georgakakis, 2002)….

 

Lectures croisées

 

Christophe Bouillaud – De l’européanisation en trompe-l’œil des partis politiques en Europe

Denis-Louis Seiler, Clivages et familles politiques en Europe, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2011, 318 pages. Matthieu Petithomme (dir.), L’Européanisation de la compétition politique nationale. Adaptations et résistances en perspective comparée, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2011, 379 pages. Paul Lewis et Radoslaw Markowski …

 

Lectures critiques

 

Michel Mangenot – Le Passage à l’Europe. Histoire d’un commencement

Nous sommes en présence d’un grand livre sur l’Europe. Un grand livre car il est à contresens de la littérature académique sur la construction européenne depuis vingt ans. Un grand livre car il est inclassable et fondamentalement atypique, empruntant à la fois à l’histoire et à la philosophie mais traitant d’un objet de science politique : la genèse d’un ordre politique. Au-delà d’un…

 

Amandine Crespy – The European Union and its Crises : Through the Eyes of the Brussels’ Elite

T he European Union and its crises est un livre pour l’avenir, un document précieux offert par George Ross à ses successeurs qui dans dix, vingt ou trente ans chercheront à comprendre comment l’Union européenne s’est embourbée de manière dramatique dans des dilemmes qui ne cessèrent de s’exacerber depuis la fin de la Guerre froide et la plongèrent dans une crise systémique au début du…