N° 15, 2005/1 – L’Union européenne élargie. Acteurs et processus

PE15

L’Union européenne élargie. Acteurs et processus

dirigé par Dorota Dakowska, Laure Neumayer, 2005/1 (n°15)

 

Dorota Dakowska, Laure Neumayer – Introduction : repenser l’impact de l’adhésion

L’adhésion à l’Union européenne des dix nouveaux pays membres issus d’Europe centrale et orientale et de la Méditerranée, survenue le 1er mai 2004, invite à un approfondissement des recherches menées sur les réformes politiques et institutionnelles effectuées dans ces pays sous l’influence du facteur européen, en les associant étroitement à la réflexion sur l’intégration européenne. La clôture des…

 

Sonia Piedrafita, José I. Torreblanca – The three logics of EU enlargement : interests identities and arguments

In this article we examine three different ways to approach the study of EU Eastern enlargement process: first, from a utility-maximising perspective, second, from the values stemming from EU’s collective identity, and finally, using a deliberative framework. More specifically, we look at whether each of these different rationales can explain the decision to enlarge, the selection of the candidates and the opening of negotiations. In our conclusions, we argue that while an instrumental logic can account for a good deal of EU member states’actions, a logic of justification has a great potential to explain why member states have felt obliged to refer their actions not to material interests but to norms and principles accepted by all.

 

Hakim Aïssaoui – L’élargissement européen au prisme des fonds structurels : vers une européanisation de la gestion publique du territoire en Pologne ?

Cet article s’intéresse à l’impact politique des fonds structurels européens sur la gestion publique du territoire en Pologne. Si leur effet est à apprécier par rapport à la création d’institutions régionales décentralisées qu’ils ont contribué à faire émerger, rien n’indique pour autant que cela participe d’une véritable autonomisation de l’action publique territoriale. Il ne semble par exister de modèle unique d’action territoriale au sein de l’Union européenne élargie ; s’il y a convergence des dispositifs d’intervention publique du fait de la Politique régionale communautaire, celle-ci s’accommode d’une perpétuation voire d’un renforcement du modèle hiérarchique d’organisation territoriale qui prévalait avant 1989 en Pologne. La mobilisation collective continue à s’opérer davantage « pour » le territoire que « par » le territoire et ne concourt pas à une complète appropriation de la question du développement économique par les acteurs locaux et régionaux.

 

Dorothee Bohle, Dóra Husz – Whose Europe is it? Interest group action in accession negotiations : the cases of competition policy and labor migration

The paper addresses the question how concrete interests have shaped the outcome of the accession negotiations between the European Union and the Central East European applicant countries. Despite the general principle according to which the acquis communautaire is binding for both current and new member states from the date of enlargement on, a number of relevant exceptions have been made. In our paper we address two such exceptions in the fields of competition policy and free movement of labor. We ask about the rationale for the transition periods in these areas, the influence of interest groups, and draw conclusions concerning the overall balance of forces in an enlarged European Union.

 

Vello Pettai, Viljar Veebel – Navigating between policy and populace : Estonia, its accession referendum and the EU convention

The Convention on the Future of Europe represented an unprecedented test of the EU’s capacity for deliberation and political consensus formation. In the candidate countries of the time, this challenge was even greater given the coterminous tasks of completing accession and facing a popular referendum. In Estonia’s case, we argue that the promise of the Convention’s deliberative process was largely lost, since not only was there a gulf between state administration and civil society, but also within the state to the extent that most policy was formed by a narrow set of civil servants working in the Eurointegration Office.

 

Alexandra Goujon – L’Europe élargie en quête d’identité

L’étude de l’élaboration de la politique européenne de voisinage confirme les évolutions politiques et institutionnelles de l’UE constatées dans le cadre de la politique de l’élargissement comme le renforcement du leadership de la Commission européenne en matière de relations extérieures. Elle met, ensuite, en lumière en quoi la PEV propose une nouvelle forme d’européanisation qui constitue un enjeu politique au sein de l’UE et des Etats voisins est-européens pour lesquels la perspective d’une adhésion future est controversée. Elle permet, enfin, de mieux comprendre le processus de fabrication d’une politique étrangère européenne tout en examinant les enjeux liés à la construction d’une communauté politique dans l’UE et à ses marges.

 

Varia

 

Bertrand Vayssière – Du plan Schuman, à la communauté politique européenne : quand l’Europe s’annonçait fédéraliste (1950-1953). l’histoire d’un malentendu

Au début des années 50, les gouvernements européens semblent prêts à faire des concessions importantes à ceux qui prônent une Fédération, afin de mieux résister aux pressions soviétiques. Parmi les propositions prises en considération, celle d’une Assemblée européenne semble la plus hardie, car elle touche au cœur de la souveraineté politique de chacun des Etats. Cet article cherche à étudier l’Union européenne des Fédéralistes comme dispensateur d’idées, agissant en une période propice face à des interlocuteurs en apparence enfin sensibilisés, tout en cherchant à comprendre comment et pourquoi l’Europe peut devenir, ou cesser d’être, un sujet fort d’actualité.

 

Recherches en cours

 

Carole Clavier – Le politique et la santé publique. Une comparaison transnationale de la territorialisation des politiques de santé publique en France et au Danemark

Au Danemark comme en France, la santé publique, entendue comme l’ensemble des actions de prévention et de promotion de la santé, a longtemps été délaissée, au profit de la médecine curative et du développement du système hospitalier. Sans remettre en question cette hiérarchie, la santé publique est devenue progressivement une nouvelle priorité pour les gouvernements des deux pays depuis le début…

 

Lectures critiques

Les usages de l’Europe. Acteurs et transformations européennes Laurie BOUSSAGUET Cet ouvrage collectif est le fruit des réflexions élaborées au sein de l’Atelier politiques européennes de l’école doctorale de l’IEP de Paris et fait suite aux deux journées d’étude organisées en février 2003 par ce même atelier. L’objectif de ce travail collectif est d’apporter une nouvelle perspective à l’agenda…