Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche : motion du comité de rédaction de Politique européenne

Dans le contexte français de la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, la revue Politique européenne dénonce les réformes annoncées pour l’Enseignement supérieur et la recherche en France et la manière dont cette loi a été préparée, sans concertation avec les principaux acteurs et actrices de ce secteur. 

Proposer un enseignement supérieur de qualité, produire et diffuser des savoirs autonomes sont des enjeux majeurs de notre société. Or, il ne peut y avoir de recherche sans des postes de chercheur·e·s pérennes et attractifs et des moyens pour permettre à ces chercheur·e·s de produire, d’échanger et de diffuser leurs travaux. Avoir une recherche forte nécessite notamment d’avoir des revues ouvertes qui s’engagent dans l’aide à la publication des jeunes chercheur·e·s, des revues fortes qui permettent l’expression et le rayonnement de la diversité de la recherche française et francophone au niveau international.

Nous appelons donc le gouvernement à engager dès à présent le dialogue avec tous les acteurs et actrices de la recherche. En tant que revue de sciences sociales, bilingue, dont plus de la moitié des membres du comité rédaction travaillent hors de la France, nous l’invitons notamment à venir discuter avec nous des moyens de la mise en œuvre de l’open access, pour que celui-ci ne soit pas uniquement un mot d’ordre, qui conduira à ce que ne soient publiés que celles et ceux qui peuvent payer, mais permette à l’ensemble de la communauté de la recherche d’échanger au sein d’une véritable économie de la connaissance dont l’Etat se doit d’être un acteur primordial.